Pas de JOJ sur une planète morte

Dimanche 12 janvier vers midi, une trentaines de militant·e·s des mouvements Extinction Rébellion Lausanne et Grève du Climat Vaud se sont rendu·e·s aux Diablerets muni·e·s de banderoles pour manifester contre l’hypocrisie des jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) et rappeler l’urgence climatique.

Des JOJ durables, quelle bonne blague ! Lausanne nous impose brutalement d’avoir un intérêt pour cette manifestation, et occulte l’image d’une jeunesse inquiète pour son avenir. Depuis plus d’une année, la jeunesse est régulièrement dans la rue pour protéger son avenir menacé par la réduction massive de biodiversité et la hausse des températures.

On l’a vu, la neige manque et les hivers se raccourcissent, les JOJ hivernaux ont eu quelques difficultés à garantir la tenue de toutes les manifestations originellement prévues.

« Le réchauffement du climat a déjà fortement influencé les quantités de neige et de glace. Depuis 1850, les glaciers alpins ont perdu près de 60 % de leur volume et depuis 1970, le nombre de jours de neige a été divisé par deux dans les zones au-dessous de 800 mètres d’altitude. »

Scénarios climatiques CH2018

Les incroyables solutions mises en place, face à ce problème prévisible en vue de l’altitude des domaines concernés, ont été les canons à neige artificielle et la neige apportée en camion au diesel. Les tracés ont également subi des modifications face au manque de neige. Après tous ces problèmes et malgré leur présumée conscience écologique, des avions de chasse ont été invités à faire une parade onéreuse et polluante. Chacun de ces six avions ont relâché 6.5 tonnes de CO2 soit une consommation équivalente à celle d’un·e suisse·sse moyen·ne pendant six mois. Notons aussi que les sponsors de la compétition (Coca-cola, Retraites populaire, etc.) sont champions dans l’art de la destruction de l’environnement.

Ces JOJ sont tristement à la fois coupables et victimes. Mais les changements climatiques affectent surtout la population, sensible à la beauté des montagnes et inquiète face à la disparition de la neige et des glaciers.

“Scénario possible pour 2060 : l’hiver est en moyenne plus chaud de 3,5 degrés Celsius par rapport à aujourd’hui. Il neige moins et plus rarement. Les quantités de neige à basse altitude ont diminué de moitié. L’isotherme du zéro degré est monté de 650 mètres et se situe à environ 1500 mètres en hiver.”

Scénarios climatiques CH2018

Nous subissons un harcèlement médiatique et public des autorités lausannoises à propos de ces jeux olympiques de la jeunesse. 

« Lausanne se met le doigt dans l’œil en apportant leur propagande au sein de nos écoles et de nos rues. »

Activiste de 14 ans à XR Youth.

Nous constatons avec tristesse que la ville et les institutions se sont dotées de moyens substantiels conséquents pour réaliser une campagne d’information et de communication offensive autour de la tenue des JOJ à Lausanne alors qu’aucun moyen n’est mis pour informer la population des crises de la biodiversité et climatique.

Nous appelons les états, les municipalités et les entreprises à la reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et à entreprendre une communication honnête et à la hauteur du sujet.

Nous appelons la population à rejoindre des mouvements de lutte climatique et à participer à la Grève du Climat du 17 janvier à Lausanne.

    La Grève du Climat Vaud
    &
    Extinction Rebellion Lausanne

Source : https://www.nccs.admin.ch/dam/nccs/fr/dokumente/website/klima/CH2018_broschure.pdf.download.pdf/CH2018_broschure.pdf

Pas de JOJ sur une planète morte
Fermer le menu