Un journal pro-climat dans les boîtes aux lettres suisses

  • Post category:Communiqués

23.09.19 – Plus d’un million de suisse·esse·s ont découvert ce matin dans leur boîte aux lettres le premier « tout-ménage » pro-climat et non-partisan. Le journal, public et trilingue, contient des informations scientifiques compréhensibles par tout un chacun sur le changement climatique et sur ses effets. En outre, il informe sur la nécessité d’actions immédiates et présente les nombreux avantages de la protection du climat. Il a été envoyé à près d’un million de foyers dans toute la suisse.

Ce matin, plus d’un million de foyers suisses ont reçu dans leur boite aux lettre un exemplaire de la Feuille du Climat. La nouvelle feuille d’information gratuite et trilingue est une initiative des membres du mouvement des grèves du climat pour soutenir le débat au vu des élections d’octobre. Le travail de rédaction est fait bénévolement. L’impression et l’envoi ont été rendus possibles par le soutien de plus de 1’700 personnes qui ont permis de récolter plus de 150’000 francs au travers d’une campagne de financement participative. 

Dans quelques semaines les suisse·esse·s seront amené·e·s à élire un nouveau parlement. Ces élections sont une opportunité, probablement la dernière, pour prendre un tournant face à l’urgence climatique qui se concrétise. Toutefois, une grande partie de la population ignore encore les enjeux liés aux changements climatiques. Facilement accessibles, les faits sur le changement climatique sont cachés derrière de pseudo-débats, des informations trompeuses et des publicités intempestives. Plus d’un milliard a été investi par les géants pétroliers pour de la désinformation depuis l’accord de Paris.  Les partis politiques ne font pas exception, l’UDC a récemment publié un tout-ménage composé de plusieurs articles de désinformation, certain se basant sur des journaux vieux de 45 ans et ceci malgré de multiples mises en garde sur la non-véracité de leurs publications envoyées par Reto Knutti, climatologue de renommée mondiale de l’EPFZ. Les militants écologistes espèrent changer la tendance.

« Il faut des moyens pour toucher le plus grand nombre de personnes, donner des explications brèves et concises sur des faits inquiétants sur la situation environnementale et climatique actuelle, afin de permettre la compréhension des rapports scientifiques. » 

Sonja Estermann, militante pour le climat.

Mobiliser les gens 

Depuis plusieurs décennies, le taux de participation en Suisse reste inférieur à 50%. La Feuille du Climat a comme ambition d’atteindre les personnes qui ne votent pas. 

« Dans mon entourage, je connais beaucoup de gens qui ne participent pas aux élections.  Nous voulons montrer aux non-votant·e·s que même si la planète va mal, la participation nous concerne tous. Nous pourrons réaliser un réel changement seulement en coopérant. »

Annina Lüthi, militante pour le climat.

Campagne de crowdfunding

Les initiant·e·s ont lancé, il y a deux semaines, une campagne de financement participatif sur la plateforme suisse wemakeit.ch/klimablatt. Le financement participatif permet de limiter les conflits d’intérêts économiques et politiques. Plus de 150’000 francs ont ainsi pu être récoltés.

Une rédaction faite par des jeunes, revue par des scientifiques

La rédaction et la mise en page a été intégralement effectuée par des jeunes, sur la base d’informations scientifiques et de références sérieuses, dûment référencées par des nombres en exposants de 1 à 71, dont le détail peut être trouvé en ligne. Les informations sur la physique et la climatologie ont été vérifiée et approuvées par une équipe de scientifiques. Un interview de la professeure en climatologie de l’EPFZ Sonia Seneviratne amène non seulement un éclairage sans appel, mais aussi un appel à agir très rapidement. Son interview est en effet intitulée « Chaque mois compte! ».

Les élections sont au centre du mouvement Grève du Climat

Le mouvement Grève du Climat lance une série de projets en vue des élections fédérale. La Feuille du Climat en est un élément central. Le mouvement répond directement à la première revendication de la Charte Climat (www.charte-climat.ch) qui demande au gouvernement d’informer la population sur les enjeux du changement climatique. Puisque les gouvernements n’osent pas communiquer sur la crise climatique et sur la transition nécessaire, ce sont des jeunes bénévoles du mouvement, aidés financièrement par la population, qui sont amenés à assumer cette tâche ingrate. 

    « Même si certain·e·s sont plutôt critiques vis-à-vis des élections, il est possible de ressentir un grand engouement parmi les activistes. Beaucoup de mes connaissances ne sont plus paralysées par un avenir soi-disant sombre, mais prennent à nouveau courage. Il nous reste peu de temps, mais il semble possible de créer un avenir décent en nous impliquant tous ensemble. »

Jann Kessler

  Sources :

https://www.desmogblog.com/2019/03/22/paris-oil-exxon-chevron-bp-total-shell-billion-climate-lobbying-advertising-influencemap

https://www.theguardian.com/business/2019/mar/22/top-oil-firms-spending-millions-lobbying-to-block-climate-change-policies-says-report

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/03/22/climat-les-geants-de-l-energie-ont-depense-un-milliard-de-dollars-en-lobbying-depuis-la-cop21_5439758_3244.html

https://www.letemps.ch/opinions/toutmenage-udc-changements-climatiques

https://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/das-extrablatt-der-svp-im-expertencheck/story/12375561

Un journal pro-climat dans les boîtes aux lettres suisses