Contre la crise, la solidarité : pour l’auto-organisation des étudiant·e·x·s en temps d’épidémie

Nous souhaitons apporter notre soutien aux travailleur·euse·x·s qui sont en première ligne, notamment les caissier·e·x·s, nettoyeur·euse·x·s, livreur·euse·x·s, agriculteur·ice·x·s et tout le personnel soignant. L’épidémie nous rappelle ce qui devrait être une évidence, leur travail est essentiel, nécessaire, à notre bonne santé, à notre alimentation, notre survie, en temps d’épidémie comme le reste du temps [1].

Comme d’habitude, ce sont celles et ceux qui sont déjà défavorisé·e·x·s qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise : les travailleu·r·se·x·s précaires, les étudiant·e·x·s avec un emploi, ce·lle·ux dont la situation familiale est difficile ou qui doivent s’occuper de proches.

La réponse à la crise se doit d’être placée sous le principe fondamental de justice. Justice climatique, justice sociale, même combat. Ce ne sont pas aux personnes déjà dans des situations compliquées de faire les frais des situations exceptionnelles et c’est aux institutions de s’adapter.

“Toute personne a droit à l’éducation. […] l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.”

Déclaration universelle des droits de l’homme Art.26; 1

C’est dans cette perspective que la Grève du Climat – Suisse se positionne – pour les droits fondamentaux des étudiant·e·x·s – et pour que nos institutions ne se contentent pas d’énoncer des droits théoriques mais pour qu’elles s’intéressent aux situations réelles, et à leur conséquences. Les étudiant·e·x·s ne sont pas égales face à l’épidémie, et la réponse des établissements d’éducation devrait en tenir compte.

Sur la base des revendications de SUD Etudiant·e·s et Précaires , et en nous appuyant également sur les prises de position de la CUAE et du Collectif GdC EPFL, nous demandons :

  • Prise en compte des situations réelles des personnes (étudiant·e·x·s et enseignant·e·x·s) : souplesse et garanties
  • Examens, stages et enseignements : validation automatique de tout, pour tou·te·x·s
  • Remboursement intégral des taxes d’inscription semestrielles
  • Services d’aides sociales aux étudiant·e·x·s : plus d’aides, plus de ressources

En outre, la Grève du Climat préfère soutenir les collectifs étudiants déjà en place à écrire indépendamment des revendications. Nous apportons donc notre soutien aux revendications de la CUAE, de SUD Etudiant·e·s et Précaires et de la Grève du Climat EPFL.

[1] À ce sujet nous revendiquons, entre autres, la fermeture des entreprises ne fournissant pas un service vital à la population et appelons à la grève des travailleur·euse·x·s. Retrouvez ici notre pétition.

Pour aller plus loin

Pétition du collectif Grève du Climat EPFL
Pétition de la CUAE
Coup de gueule de la CUAE
Revendications de SUD Etudiant·e·s et Précaires

Contre la crise, la solidarité : pour l’auto-organisation des étudiant·e·x·s en temps d’épidémie
Fermer le menu