Aux dirigeant•e•x•s de Holcim (Suisse) SA

Vous mettez en avant sur votre site votre ambition d’être “à la pointe sur les plans écologiques et sociaux”. Malheureusement, face à la crise environnementale et sociale, vos efforts nous semblent insuffisants, raison pour laquelle nous vous demandons de réorienter vos activités: dans une époque de crise climatique et de fragilisation des écosystèmes, le ciment comme matériau de construction de masse n’a aucun avenir. Explications ci-dessous.

La production de ciment est l’activité directe la plus polluante en Suisse. Parmi les entreprises suisses les plus émettrices de gaz à effet de serre, vos trois cimenteries helvétiques arrivent en tête. Elles ont produit ensemble un total de 1,4 million de tonnes de CO2 en 2017. Votre entreprise a été classée par le quotidien britannique The Guardian en 2013 comme l’une des entreprises les plus polluantes au monde. Ceci ne nous étonne pas dès lors que vous chauffez une partie de vos fours avec du lignite, charbon extrêmement polluant.

Non seulement la production de ciment est l’activité suisse qui a le plus d’impact sur le climat, mais elle a aussi un impact énorme sur le territoire et l’environnement. Les carrières détruisent les collines et forêts à la dynamite afin d’en extraire les ressources. Et cela pour, dans un second plan, alimenter le marché effréné de la construction. Alors que les sols, la biodiversité et l’agriculture sont la base de toute vie, chaque seconde une superficie de 1,12m2 est bétonnée en Suisse. Non seulement le territoire local est détruit, et toute surface bétonnée ne reviendra jamais à la vie, mais votre impact climatique s’étend également mondialement, à cause de l’extraction du sable. Seconde ressource la plus exploitée dans le monde et indispensable à la construction que vous sollicitez, son pillage  ravage les régions et les milieux naturels. 

La construction, comme beaucoup d’autres domaines, doit se réinventer pour être viable. Selon les intentions du groupe thématique de la Grève du Climat réunissant des “Architectes pour l’Avenir”, il est temps aujourd’hui de favoriser les matériaux bio-sourcés et le ré-emploi. Si vos efforts écologiques semblent importants, ils sont néanmoins largement insuffisants. Nous avons dépassé depuis longtemps les limites d’utilisation des ressources planétaires, et il est nécessaire, pour protéger l’environnement, le territoire et les espèces – dont nous – qui y vivons, de réduire drastiquement votre production de béton. 

Aux travailleuses et travailleurs de chez Holcim: vous aussi, vous pouvez demander une prise d’action sociale et écologique à l’entreprise qui vous emploie. Prenez en main ces issues localement, sur votre lieu de travail; organisez-vous pour réfléchir et construire l’avenir que vous souhaitez et que nous léguerons aux générations futures. En espérant vous voir nombreuses et nombreux le 15 mai lors de la grande Grève pour l’Avenir, nous vous adressons jusque là notre soutien total. Organisez-vous pour notre futur commun!

Nous espérons que notre lettre aura retenu toute votre attention, et que vous agirez rapidement, en connaissance de cause.

Avec détermination,

La Grève du Climat Vaud

Sources :

[1] https://www.blick.ch/…/welche-schweizer-firmen-schaden-dem-… 0.html
[2]https://www.theguardian.com/…/which-fossil-fuel-companies-r… ractive
[3] https://www.tdg.ch/…/holcim-utiliser-lignite…/story/16865314
[4]https://www.bfs.admin.ch/…/utilisation-couve…/evolution.html
[5]https://www.theguardian.com/…/trade-of-coastal-sand-is-dama…

Aux dirigeant•e•x•s de Holcim (Suisse) SA
Fermer le menu