Chers JOJ, cher CIO, pourquoi vous voiler la face?

Concerne : les cas de censure et violence, ordonnés par le CIO sur des manifestants écologistes non-violents.

Chers JOJ, cher CIO,

Lors de la compétition de slalom géant du 12.01.20 aux Diablerets, nous, activistes des groupes de la Grève du Climat et Extinction Rebellion, avons réalisé une action de sensibilisation pacifiste afin de questionner le principal handicap de cet événement : la grande pollution qu’il génère.

Par cette action, nous avons voulu interroger, non seulement les déplacements de neige, et la parade des six avions de chasse lors de la cérémonie d’ouverture. Nous voulions également dénoncer le paradoxe du recours à des sponsors responsable d’une grande pollution pour des jeux dits « durables ».

Ainsi équipé·e·s de banderoles peintes maison, de notre motivation et d’une grande dose de joie, nous avons rejoint des zones publiques de la compétition et avons affiché nos message sur les bords de l’arrivée, au même titre que de nombreux/ses supporteurs/trices.

Notre but n’était pas de nuire à la compétition, ni même une critique sur le principe de ces jeux. Nous sommes heureu·x·ses de voir se créer un espace où le sport réunit des jeunes personnes de tous les pays, dans une grande fête où les cultures et les couleurs se mélangent sous les signes de la tolérance et du dépassement de soi.

En revanche, nous critiquons que, dans une époque où cette même jeunesse exprime son angoisse face à la destruction du vivant et de son environnement, vous ne saisissiez pas l’opportunité de cette rencontre pour envoyer un signal courageux et un message fort au monde, et de proposer des jeux réellement durables.

Voici le sens de l’action menée hier.

A notre grande surprise, nous avons appris, par l’intermédiaire d’un·e employé·e d’un média présent, que le CIO a demandé expressément de censurer notre présence non-violente. Celle-ci paraît avoir dérangé bien plus que nous l’imaginions et l’avons très rapidement constaté à nos dépens.

Notre intervention était partagée en trois groupes présentant trois banderoles différentes.

  • Le premier groupe, dans la boucle d’arrivée, a été censuré par le CIO.
  • Un deuxième, plus haut sur le bord de la piste, s’est rapidement fait déloger « pour des raisons techniques ».
  • Le troisième groupe, constitué de trois personnes, s’était positionné au départ de la course dans une zone ouverte aux spectateurs. Alors qu’ils déroulaient la banderole, ces trois militant·e·s ont été violemment pris à partie, plaqué·e·s au sol, leurs têtes maintenues dans la neige par votre personnel. Très rapidement, ils ont su se dégager. La police a été lancée à leur recherche, leur identité prise et leur banderole confisquée.

Nous avons deux questions.

  1. Pourquoi, chers JOJ, cher CIO, bannissez-vous et censurez la présence de manifestant pour la sauvegarde du climat dans des jeux que vous présentez comme responsables ?
  2. Pourquoi faire preuve d’une telle violence alors que nous sommes venues d’une manière totalement pacifique et qu’aucun acte condamnable n’a été réalisé?

Comme nous avons ici tenté de vous l’expliquer, nous ne nous opposons pas à ces jeux et souhaitons relever ce qui mérite de l’être. En revanche, nous vous interrogeons sur les incohérences relevées en tête de ce message.

Pour la jeunesse que vous affirmez soutenir et pour leur permettre d’avoir un avenir, nous vous invitons à entrer courageusement dans une approche résolument durable et responsable.

Par loyauté envers nos propres engagement et conscients de l’urgence vitale dans laquelle se trouve l’humanité, parce que nous cherchons des réponses concrètes à la crise climatique et espérons un monde plus juste pour l’humain et la nature, nous ne reculerons pas devant la censure.

Les collectifs de Grève du Climat – Suisse et d’Extinction Rébellion Lausanne

Chers JOJ, cher CIO, pourquoi vous voiler la face?
Fermer le menu